Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Dysfonction Ostéopathique et pathologie allopathique

Dysfonction Ostéopathique et pathologie allopathique

Le 13 avril 2017

"Docteur, j'ai mal au genou !..."

   Quand un patient consulte un docteur en mèdecine, il lui annonce son "mal"; celui-là pratique alors une anamnèse (parce que "interrogatoire" ça la f... mal !!!) pour déterminer, faire la liste et organiser tous les signes cliniques qui vont, ou non, avec ce "mal".
 Cela va permettre au praticien d'établir un diagnostic et proposer le traitement qui lui semble le plus adéquat pour traiter cette "pathologie".
 Au passage il aura écarté les pathologies plus graves en pratiquant un diagnostic dit "différentiel", moment le plus délicat, le plus impalpable et pourtant le plus stressant pour tout mèdecin qui se respecte: "ne pas passer à côté de quelque chose de grave !!!"
   C'est un système performant qui a fait ses preuves depuis, à minima, des dizaines d'années, mais n'oublions pas que c'est le travail de centaines de générations de "docteurs en mèdecine" depuis des siècles qui a permis d'affiner cette technique servie par des gens extrèmement dévoués à leur cause malgrès le petit nombre de salopards plus attirés par les gains que par le respect de la vie.

   Mais revenons à nos moutons...

  Le soucis est que de nos jours, si j'ai mal au genou droit, toute l'attention va se porter, se focaliser même, sur mon genou droit...
 Or M de Lapalisse nous dirait que ce genou droit n'est pas arrivé tout seul dans votre cabinet...
 Il est accompagné d'un pied droit mais aussi d'un gauche, d'un bassin, d'une colonne, d'un crâne, de diaphragmes, de nerfs vaisseaux etc. etc. etc. .......
 Un Ostéopathe, qui a compris son métier s'entend, va établir un diagnostic Ostéopathique, accompagné du diagnostic différentiel bien sûr, pour trouver "la" dysfonction Ostéopathique responsable des tensions sur l'ensemble de la structure (aussi bien musculo-squelettique, viscérale, sensorielle etc...) ces dernières créant un "tableau" conduisant à l'expression d'une douleur, d'une impotence fonctionnelle (un Candide qui boîte quoi ...) voire les deux à la fois.
   Le but du jeu étant de traiter cette dysfonction Ostéopathique, que le "tableau" se rééquilibre et libère le genou, les douleurs et le Candide par la même occasion !!!

Pascal Beziat, Ostéopathe à Toulouse